February 12, 2018

Comment les pays du monde entier perçoivent la démocratie, le régime militaire et les autres systèmes politiques

Ce texte est une traduction de la version originale anglaise.

Un sondage mené par le Pew Research Center dans 38 pays au printemps dernier a provoqué une bouffée d’optimisme autant que des inquiétudes quant à l’avenir de la démocratie à travers le monde. Dans tous les pays où le sondage a été effectué, plus de la moitié des répondants affirmaient que la démocratie représentative est un assez bon ou un très bon moyen pour diriger leur pays. Toutefois, le sondage a également relevé une certaine ouverture, à différents degrés, à l’égard d’autres formes de gouvernance non démocratique.

Notre tableau interactif ci-dessous permet de comparer les opinions sur les systèmes politiques dans chacun des pays visés par le sondage. Vous trouverez ensuite six conclusions que le Pew Research Center a trouvé particulièrement intéressantes.

Découvrez les divers points de vue à l’égard des systèmes politiques par pays

Voici six conclusions importantes :

1Environ neuf Suédois sur dix (92 %) affirment que la démocratie représentative est une bonne manière de gouverner leur pays, soit la plus forte proportion par rapport à tous les autres pays visés par le sondage. Une majorité de Suédois (57 %) affirment également que la démocratie directe (régime démocratique où les citoyens, et non des représentants élus, votent directement sur les principales questions nationales afin de décider des lois) est une bonne manière de gouverner. Parmi tous les répondants au sondage, les Suédois font partie des peuples les plus satisfaits de la manière dont la démocratie fonctionne dans leur pays : en effet, environ huit Suédois sur dix (79 %) partagent ce point de vue, soit une proportion similaire aux résultats obtenus en Inde et en Tanzanie.

2Les Allemands sont ceux qui s’opposent le plus à la gouvernance par l’armée ou par un dirigeant fort. Plus de neuf personnes sur dix s’opposent à un régime militaire (95 %) ou à la gouvernance par un dirigeant fort qui prendrait les décisions sans interférence du parlement ou du pouvoir judiciaire (93 %). Même parmi les gens qui s’associent aux mouvements idéologiques de droite et les personnes moins scolarisées, deux groupes qui soutiennent généralement davantage les régimes militaires ou autocratiques dans les autres pays, on retrouve très peu d’appui pour ces deux formes de gouvernement en Allemagne. À peine 13 % des Allemands des groupes idéologiques de droite affirment qu’un système politique où un dirigeant agit à sa guise, est une bonne manière de gouverner, et seulement 4 % des gens peu scolarisés estiment qu’un régime militaire est une bonne forme de gouvernement.

3Parmi tous les pays visés par le sondage, ce sont les répondants du Vietnam qui sont les plus susceptibles de soutenir un régime militaire. Sept Vietnamiens sur dix affirment qu’un régime militaire serait une bonne manière de gouverner. Toutefois, une large majorité des Vietnamiens (87 %) appuient la démocratie représentative, une forte majorité (73 %) appuie la démocratie directe, et 67 % des répondants sont favorables à un système où des experts, et non des représentants élus, décident en fonction de ce qu’ils pensent être le mieux pour le pays. Des cinq formes de gouvernance étudiées par le sondage, une seule, la gouvernance par un dirigeant fort sans interférence du parlement ou du pouvoir judiciaire, a reçu davantage d’opposition (47 %) que de soutien (42 %).

4C’est en Inde que le soutien à un dirigeant fort sans contrôle judiciaire ou parlementaire est le plus élevé. Si 55 % des Indiens estiment qu’un régime dirigé par un dirigeant fort est une bonne manière de gouverner, cette forme de gouvernance est tout de même moins populaire que la démocratie directe (qui reçoit un appui de 76 %), la démocratie représentative (75 %) et la gouvernance par des experts (65 %).

5Seulement 6 % des Mexicains sont satisfaits de la manière dont la démocratie fonctionne dans leur pays, soit la plus faible proportion dans tous les pays visés par le sondage. En comparaison, la moyenne est de 46 % dans l’ensemble des autres pays. Environ neuf Mexicains sur dix (93 %) se disent insatisfaits de la manière dont la démocratie fonctionne.

Malgré leur pessimisme à l’égard de la mise en pratique de la démocratie, la majorité des Mexicains estiment tout de même que la démocratie directe et la démocratie représentative sont de bonnes manières de gouverner (62 % et 58 %, respectivement). Environ la moitié d’entre eux (53 %) disent la même chose d’un régime dirigé par des experts, tandis que la majorité des Mexicains (67 %) ont une opinion négative à l’égard d’une gouvernance par un dirigeant fort. Lorsqu’il est question d’un régime militaire, plus de Mexicains s’opposent à cette idée (52 % sont contre, et 42 % y sont favorables).

6C’est en Tanzanie que les gens font le plus confiance au gouvernement national. En Tanzanie, environ neuf personnes sur dix (89 %) font confiance au gouvernement pour faire ce qui est bien pour le pays, dont 48 % affirment faire « beaucoup » confiance à leur gouvernement. À l’échelle internationale et en moyenne, uniquement 14% des personnes font « beaucoup » confiance à leur gouvernement national pour faire ce qui est bien pour le pays. Finalement, dans 10 pays, soit le Chili, l’Espagne, le Pérou, la France, le Brésil, le Liban, le Mexique, la Corée du Sud, la Grèce et l’Italie, 5 % ou moins des répondants ont exprimé un tel niveau de confiance envers leur gouvernement national.